Des zombies dans la Bible

ZombieAvouons-le sans ambages, nous avons été tout de suite séduits par ce titre terriblement accrocheur Zombies, licornes, cannibales... : les récits insolites de la Bible par Sébastien Doane, un bibliste québécois bien connu, et nous avons immédiatement commandé son livre. Las ! L'Océan Atlantique a semblé tout à coup se muer en une barrière infranchissable pour ce qui est de la commande de livres publiés au Québec. Après avoir remué ciel et terre, nous avons finalement pu mettre la main dessus - ne boudons pas notre plaisir : il semblerait que nous soyons la seule bibliothèque à le détenir de ce côté-ci de l'Atlantique ! - et ce livre est dès à présent à votre disposition au CIDOC.

Mais de quoi s'agit-il au fond ? C'est simplement un livre plaisant qui met en évidence 30 passages bibliques contenant des éléments insolites (18 dans l'Ancien Testament, 12 dans le Nouveau), certains d'entre eux étant largement méconnus. Ainsi, saviez-vous qu'un passage biblique semble indiquer que Goliath aurait été tué, non pas par David, mais par un autre Israélite (Elhanân) ? Ou qu'un prophète sourcilleux, Élisée, n'avait pas supporté que des enfants rissent de sa calvitie et avait malheureusement surréagi en envoyant des ourses les dévorer ?

Et la mention de "zombies" est en fait une référence à un épisode, qui existe uniquement dans le récit de la Crucifixion dans l'Évangile de Matthieu et qui nous dit que, lors de la mort de Jésus sur la croix, des morts sont revenus à la vie et sont retournés dans la ville de Jérusalem sous les yeux de nombreux témoins. Bien sûr, l'on pourrait objecter que le terme de zombie est anachronique et n'est pas vraiment adéquat, mais, on l'aura compris, Sébastien Doane a un malin plaisir à interpeller et provoquer le lecteur pour lui proposer une autre lecture des passages sélectionnés. En outre, à chaque fois, le bibliste nous fournit des clés de lecture afin de nous aider à relire et recontextualiser ces passages incongrus, parfois choquants, mais toujours interpellants.

Bonne lecture!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Gilgamesh, le premier des héros

GilgameshUne bande dessinée étonnante vient de sortir : simplement intitulée "Gilgamesh" elle a pour ambition de raconter à nouveau sous forme illustrée cette épopée qui fut certainement le premier best-seller du troisième millénaire avant Jésus-Christ. En effet, des fragments de l'histoire de Gilgamesh ont été retrouvés à travers tout le croissant fertile, depuis le Liban jusqu'au Golfe persique! Ce personnage hors-norme, aux deux-tiers divins et un tiers humain, affronte moult épreuves, combat des monstres terribles avec l'aide de son acolyte Enkidu et règne sans partage sur sa cité, Uruk. En cela, déjà, il précède et surplombe de loin en originalité les supers-héros que nous voyons sortir régulièrement du côté de l'industrie culturelle américaine.

Respectable, certes, mais en quoi cela pourrait-il bien intéresser un centre de documentation œcuménique? La réponse est double : d'une part, parce que Gilgamesh est un formidable récit mythique dans lequel les préoccupations fondamentales de l'humanité sont abordées, en particulier l'angoisse et la peur de la mort. Et d'autre part, des pans entiers de récits de la Bible sont des échos de cette épopée. Gilgamesh extraitEn effet, après avoir assisté au trépas de son ami Enkidu, Gilgamesh, dévasté et désespéré, comprend qu'il doit lui aussi mourir. Commence dès lors une quête durant laquelle Gilgamesh va rencontrer un personnage, Uta-Napishtim, qui ressemble étonnamment à Noé et qui lui raconte un récit qui ressemble beaucoup au Déluge de la Bible. Mais ce n'est pas tout : Gilgamesh, dans sa quête de l'immortalité, va ensuite se procurer une plante qui permet de retrouver la jeunesse et ainsi de vivre indéfiniment...mais il se la fait subtiliser par un serpent! Cela seul devrait susciter quelques réminiscences en chacun de nous.

Il faut saluer l'effort artistique du dessinateur allemand, Jens Harder, qui a donné un style résolument mésopotamien à toutes ses illustrations, en représentant systématiquement ses personnages soit de face soit de profil, et qui s'est efforcé de refléter fidèlement le récit de l'épopée : même si elle est si difficile d'accès, et demeure, dans sa forme, étrange pour le lecteur moderne, l'histoire de Gilgamesh n'en garde pas moins une portée universelle.

Cette bande dessinée est dès à présent à votre disposition au CIDOC!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

 

Didactique de personnages bibliques

Bible 40 personnages COUVLa collection Bam! de Gallimard Jeunesse fait fort - si l'on ose dire - avec la sortie d'un livre qui compile 40 fiches présentant des personnages bibliques à grands traits. Destinées à un jeune public et intitulé simplement Bible : 40 personnages bibliques, ces fiches didactiques illustrées, non dénuées d'humour et avec un style graphique pixelisé en 2D, veulent donner envie au lecteur d'aller plus loin, et - qui sait ? - , d'ouvrir la Bible pour en savoir plus. Précisons encore que seuls les personnages figurant dans l'Ancien Testament y sont présentés.

Bible David ficheCi-contre, vous pouvez voir un exemple de cette approche avec le personnage de David : les illustrations sont accompagnées de petites informations croustillantes (par exemple: le fait que David est roux). Les blocs d'informations sont bien délimités : résumé de l'histoire du personnage en quelques lignes, mise en évidence d'un épisode important, indications généalogiques et références bibliques pour retrouver le personnage dans la Bible.

Ce livre didactique et plaisant est dès à présent à votre disposition au CIDOC (voir la notice sur notre catalogue).

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

La Bible à l'écran

CinemActionBibleEcranNous l'avons vu ces dernières années avec les films qui sont sortis successivement sur Noé et sur l'Exode : la Bible ne cesse d'être revisitée au cinéma. Un numéro de CinémAction vient faire le point à ce sujet, ce qui est une initiative salutaire car au CIDOC nous n'avions, jusqu'à présent, étonnamment peu de documentation sur ce phénomène. L'objectif déclaré des contributeurs au présent numéro est le suivant :

[ce numéro ] traite de l'adaptation, de la transposition ou de l’utilisation au cinéma des récits bibliques, soit avec une certaine littéralité par le péplum, soit de façon métaphorique, allusive ou symbolique par la production filmique en général.

On y trouvera cinq grands blocs articulés comme suit : 1) Péplums bibliques 2) La figure du Christ au cinéma 3) Thématiques bibliques cachées dans le Western, Star Wars et les péplums de série Z du cinéma italien des années 1950-60 (!) 4) Documentaires sur la Bible (dont le fameux Corpus Christi) 5) Figures bibliques dans des films profanes.

A noter que vous y trouverez également une liste (raisonnée) des péplums bibliques à travers le 20e et le 21e siècle, qui vous prouvera certainement que vous êtes loin d'avoir vu tous les films avec un sujet biblique!

C'est donc un outil riche et foisonnant d'informations que tout féru d'audiovisuel (de cinéma ET de télévision) passionné par la Bible se devrait de consulter attentivement page après page.

Le numéro de CinémAction est dès à présent à votre disposition au CIDOC !

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Promenade statistique dans la Bible

Bible316Le livre que nous présentons n'est pas un scoop, puisque son édition originale en anglais (des Etats-Unis) date de 1991. Mais il a semblé suffisamment intéressant pour être, malgré tout, publié en français en 2017, après plus d'un quart de siècle!

Comment est-ce possible? En fait, c'est parce que l'auteur, Donald E. Knuth qui est un mathématicien hors pair, en plus d'être un croyant engagé, a proposé dans son Eglise des lectures bibliques selon un mode opératoire très original : en prenant statistiquement un verset isolé dans chacun des livres bibliques depuis la Genèse jusqu'à l'Apocalypse. Et pas n'importe quel verset : toujours celui du chapitre 3, au verset 16!

Évidemment, cela fait tilt : cela renvoie à un verset fondamental de l’Évangile de Jean : "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle" et qui est particulièrement chéri chez les évangéliques. Mais n'est ce pas un peu ridicule, un peu fétichiste même? En fait, l'auteur se demande si, avec cette méthode, il peut parvenir à faire ressortir des éléments théologiques saillants et fondamentaux de la Bible.

Le lecteur jugera, comme toujours, par lui-même mais, n'empêche, on est frappé de constater que, au fil des pages, cette promenade bohème au travers de la Bible vue sous une lorgnette statistique, permet d'avoir un bon aperçu des thèmes les plus importants qui traversent l'Ancien puis le Nouveau Testament. Le commentaire de chaque verset est précédé à chaque fois d'une introduction qui brosse à grands traits les enjeux du livre biblique qui abrite le verset analysé, et nous trouvons également le verset lui-même calligraphié par un artiste (en anglais).

Le livre intéressera donc toutes et tous ceux qui ont envie de renouveler leur regard sur la Bible.

Bible 3:16 en lumière est dès à présent disponible dans la bibliothèque du CIDOC!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

P.S. : comme vous l'aurez constaté, la publication hebdomadaire de ces présentations a été sérieusement ralentie par la période des travaux dans le bâtiment dans lequel est abrité le CIDOC. Nous vous remercions d'avance de votre compréhension!

Ma foi, pourquoi pas?

MaFoiPourquoiPasTel est le nom de la courte mais dynamique émission (15 minutes par épisode) diffusée par Présence Protestante. Chaque épisode est très bien structuré, toujours selon le même canevas :

- Introduction humoristique par le présentateur (David Sautel).

- Zoom sur un/une jeune protestant/e, avec une série de 10 questions à la fois gentilles et impertinentes posées en rafale, qui sont différentes suivant les épisodes et toujours adaptées au contexte de la personne interviewée (par exemple : "Quel est l'animal qui te fait le plus flipper?").

- La personne interviewée pose à son tour une question qui va faire l'objet d'un micro-trottoir (question posée à des passants en pleine ville). Par exemple : "Avons-nous besoin de symboles ?" ou encore "Pourquoi ne pouvons-nous pas voir Dieu ?".

- Une conclusion est posée avec un verset biblique - toujours très astucieusement choisi - qui permet d'éclairer autrement la réflexion.

Cette série est très agréable et dynamique à regarder. Elle fait envie, fait sourire et est stimulante!

Pour terminer, l'on pourrait légitimement se demander pourquoi Présence Protestante ne diffuse pas en libre-accès (sur YouTube, par exemple) ces vidéos qui ont l'avantage d'être si brèves. Un élément de réponse éclairant est la gestion des droits de France Télévisions ; il n'est pas possible de visionner ces vidéos depuis la Suisse : http://www.presenceprotestante.com . Compte tenu de ces contraintes, le DVD a toute son utilité...Il ne vous reste plus qu'à venir emprunter les cinq épisodes déjà disponibles au CIDOC : http://tinyurl.com/yde7r6ok !

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Errer avec Erri

Erri de LucaSource de l'image : Flickr

Jusqu'à présent, nous n'avions aucun livre d'Erri de Luca dans notre collection, au CIDOC. Cette injustice est à présent réparée avec deux livres publiés par ce napolitain de 67 ans au visage noueux, qui a vagabondé dans bien des lieux, qui a publié de nombreux textes à la frontière entre prose et poésie, lequels sont publiés en français depuis déjà une bonne vingtaine d'années. Ce n'est donc de loin pas un scoop que nous vous proposons là.

Un signe particulier le caractérisant, et qui a éveillé notre attention, est qu'il lit la Bible hébraïque dans le texte, chaque matin. Ce n'est pas le moindre paradoxe d'un écrivain, qui se dit explicitement athée, mais qui parvient à se ressourcer dans les Écritures communes au judaïsme et au christianisme. Mais écoutons ce qu'il nous dit :

J'étudie l'hébreu. Je lis la Bible. Des pages, des mots m'ont révélé une part de leur vérité et m'ont incité à la faire partager. Je n'ai pas adapté le texte à une interprétation, bien au contraire je m'y suis soumis. Pour bien recevoir une révélation, qu'elle soit grande ou petite, il suffit parfois d'être docile, mot qui désignait à l'origine la disponibilité à recevoir un enseignement.

Joliment dit, n'est-ce pas? Nous vous invitons à googler son nom et vous verrez très rapidement que ses textes et ce qu'il dit valent le détour.

Naturellement, sa bibliographie en français est moins abondante qu'en italien. Cependant nous vous mettons à disposition deux livres qu'il a écrit et qui tournent autour du texte biblique :

Nous espérons que vous aurez du plaisir à suivre Erri dans ses errances littéraires!

Comme souvent, c'est la demande d'un usager du CIDOC qui nous a poussé à acheter ces deux livres (d'ailleurs si vous avez une autre suggestion d'achat à nous adresser, vous savez ce qu'il vous reste à faire!).

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

P.S. : comme vous l'aurez constaté, "la sélection de la semaine" s'est fait rare en 2017 ; ce sont les travaux au CIDOC qui sont évidemment en cause. Cependant nous continuons à commander et à cataloguer des documents, et chaque semaine, la galerie des nouveautés que vous pouvez visionner sur http://catalogue.cidoc.ch est mise à jour!

Deux nouvelles revues sur nos étagères!

Depuis que les travaux dans le bâtiment du CIDOC ont démarré (pour mémoire, lire notre communiqué), il a été difficile de trouver du temps pour alimenter notre site internet. Mais notre équipe a continué son travail de bénédictin en cataloguant soigneusement livres, revues, DVD, jeux et divers objets comme nous le faisons toujours.

Alors, nous vous signalons que, depuis fin 2016, nous nous sommes abonnés à deux nouvelles revues, qui, nous l'espérons, sauront titiller votre intérêt:

Codex Civiltà

- Codex : 2000 ans d'aventure chrétienne ; comme son nom l'indique cette revue (qui s'appelait auparavant Histoire du Christianisme Magazine) ambitionne de valoriser le christianisme sous ses aspects historiques, archéologiques, culturels et patrimoniaux. Deux numéros sont parus à présent (voir le numéro un ici, et le numéro deux là). Le format de la revue l'apparente à un Mook (un mot-valise anglicisant : c'est la contraction de deux mots : Book (livre) et Magazine ; il s'agit donc là d'un magazine très épais qui exige un investissement en temps de lecture équivalent à celui requis pour lire un livre, mais que cela ne vous rebute pas! :-) ). Les articles sont variés - il y a même une bande dessinée sur Jeanne d'Arc en cours de publication - et sont réellement passionnants. Ainsi, dans le 1er numéro, on trouvera par exemple un reportage étonnant et fascinant sur les Mozarabes de Tolède. Côté forme, la mise en page avec images et textes est vraiment bien soignée. Par le choix et le contenu des articles de la revue, on devine sans peine la présence d'une perspective catholique française avec une sensibilité conservatrice mais cela n'enlève absolument rien à son intérêt.

- La Civiltà Cattolica : ici, vous ne trouverez pas d'image, que du texte! En effet, il s'agit là de la revue jésuite la plus connue dans le monde, qui est considérée comme une voix semi-officielle du Vatican, ce d'autant plus que le pape actuel, comme on le sait, provient de cette obédience. La version italienne, qui est l'originale, paraît à quinzaine. Cette version française sera mensuelle et se veut un "best of" des meilleurs articles de la revue. A la lecture des premiers numéros (voir les notices ici et puis là), entre des interviews du pape François, des réflexions théologiques sur le dialogue interreligieux et une interview de Scorsese, réalisateur du film Silence, on a le sentiment d'avoir là, une revue théologique à la fois accessible, exigeante et curieuse. Plutôt stimulant, non? Pour aller plus loin, voir l'article à ce sujet sur cath.ch .

Les numéros de ces revues sont donc dès à présent à votre disposition au CIDOC!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Annuaire inhabituel d'êtres spirituels

Même si des temps particuliers attendent le CIDOC (vous n'avez pas vu notre communiqué concernant nos nouveaux horaires 2017? Allez donc le découvrir par ici!), le travail quotidien des collaborateurs du CIDOC continue encore et toujours.

DU3DAinsi, nous avons découvert un très beau dictionnaire universel qui répertorie l'ensemble des dieux, déesses et démons dans le monde entier à travers l'ensemble des croyances des hommes depuis la nuit des temps. Autrement dit, nous avons là un annuaire d'êtres spirituels, original n'est-ce pas? 😎 .

En parcourant les articles, on pourrait être saisi de vertige devant la richesse de ces mondes invisibles qui s'étalent soudainement devant nos yeux! En outre, le texte est agrémentés par de très belles illustrations et des cartes géographiques, ces dernières indiquant l'aire d'expansion de tel ou tel être spirituel. Naturellement, s'agissant d'une œuvre collective, les entrées ne sont pas de qualité égale : certaines ne font que quelques lignes alors que d'autres (plus fréquentes) sont très bien structurées avec des renvois bibliographiques sérieux, comme c'est le cas pour l'article sur Yahwé. Dans l'ensemble, c'est un outil de travail très solide et qui fera date.

On notera que, comme il s'agit d'un dictionnaire de référence, il n'est pas prêtable en principe (sauf si une demande dûment motivée nous est adressée. Après tout, la bibliothèque est faite pour l'homme et non l'homme pour la bibliothèque 😁). Voici donc la notice de ce bijou dans notre catalogue.

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Dans les coulisses de Noël

Cette année, il faut bien l'avouer, la pêche aux nouveaux livres de Noël a été bien maigre et ne nous a pas franchement enthousiasmé (voir ici et ). Aurait-t-on donc tout dit sur Noël?

PetitLivreCrecheNoelQue nenni! Nous avons fort heureusement déniché deux livres qui qui sont autant de regards anthropologiques enrichissants :

1. Tout d'abord, un petit livre, rose, à la couverture plastique bombée, à la tranche dorée et avec des images d'illustration impossiblement kitsch : "Le petit livre de la crèche de Noël". Quelle horreur n'est-ce pas? Le lecteur est d'autant plus déçu en bien puisqu'il s'agit d'un très joli livre de vulgarisation qui rappelle les origines de la crèche, comment elle s'est répandue dans le monde entier, quels sont les personnages qui composent la scène de la crèche, et même quelles sont les matières utilisées pour fabriquer une crèche! Cet excellent petit livre est ici à votre disposition.

NoelUneSiLongueHistoire2. Avec "Noël : une si longue histoire..." d'Alain Cabantous et François Walter, nous avons là un travail ethnologique et sociologique de fond qui parcourt à grandes foulées 2000 ans d'histoire, se déroulant essentiellement en Europe. Là aussi, l'intelligence est au rendez-vous pour notre plus grand plaisir : les auteurs commencent par questionner sérieusement l'affirmation populaire selon laquelle Noël serait une fête qui avait pour but de supplanter les fêtes païennes qui auraient lieu à la même époque. Ils enchaînent ensuite pour nous montrer que les célébrations de Noël, notamment la messe de minuit, n'ont pas toujours été bien suivies et que les comportements sociaux laissaient à désirer (durant les Temps modernes, par exemple). Noël était également un enjeu politique et idéologique, entre son instrumentalisation par divers régimes ou des velléités de suppression de cette fête. Pour achever ce parcours, les auteurs montrent également les mutations des pratiques au sein des familles du 19e siècle à nos jours. En somme, un livre agréable et intelligent, qui ne prémâche pas des affirmations milles fois entendues, et qui offre au contraire une référence solide pour comprendre Noël sur son plan anthropologique : il est ici disponible pour vous au CIDOC!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC