Raconter la Bible aux enfants du 21e siècle

App bible KIDSEn 2016, les écrans sont partout. Dans le train, dans les espaces publics et surtout à la maison. Ils attirent irrésistiblement les regards de nos petites têtes blondes (ou d'autres couleurs, c'est égal). Et ils sont de toutes les tailles possibles, du smartphone à la télévision ultra 16K.

Lire, raconter, découvrir, apprendre. Cela, nos enfants le font toujours, mais avec une diversification toujours plus importante des outils, des médiums, à travers lesquels l'information leur parvient.

C'est pourquoi deux organismes évangéliques, OneHope et Youversion (cette dernière propose d'ailleurs une des applications les plus populaires pour lire quotidiennement la Bible) ont décidé de proposer aux enfants les récits les plus importants de la Bible sous une forme ludique et conviviale. Cette application pour enfants, vous pouvez la télécharger directement sous www.bible.com/enfants (Attention! Vous devez pouvoir la télécharger depuis l'App Store d'Apple ou Google Play (Android). C'est l'un ou l'autre. Et prenez note du fait que vous ne pouvez pas accéder à l'application directement sur votre ordinateur).

Le résultat est vraiment bluffant : Tous les épisodes les plus importants de l'Histoire du Salut sont présents, de la Genèse à l'Apocalypse. Le texte, très accessible (pour des jeunes enfants de 4 à 6 ans, disons) est lu à haute voix. Et à chaque épisode, de petites animations peuvent distraire et amuser l'enfant. Il peut aussi rechercher des objets et les collectionner (un fonctionnement que l'on retrouvera dans d'autres jeux typiques des smartphones, comme Angry Birds, Cut The Rope, Temple Run,...). Mine de rien, on se prend au jeu et on se retrouve accroché par le récit biblique! Durant la lecture, des questions sont inopinément posées à l'enfant afin de s'assurer qu'il a bien compris le récit qu'il a écouté. Finalement, le vocabulaire et la théologie de cette Bible App sont entièrement et profondément évangéliques, ce qui n'est pas une surprise (insistance sur la chute, et de la réalité de l'homme pécheur, nécessité de reconnaître personnellement le Christ comme Sauveur, en attendant son retour).

Et...si votre tablette tombe en panne, vous pouvez toujours emprunter la version livre au CIDOC! Cool Soyons tout de même justes : étant donné que les illustrations sont de belle facture et que le texte biblique est bien adapté aux enfants, le livre peut très bien se suffire à lui tout seul. Finalement, n'oubliez pas les recommandations du psychiatre Serge Tisseron à propos de l'exposition des enfants aux écrans. Que ce soit biblique ou non, ça ne change rien!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Une histoire grinçante mais édifiante de l'Eglise

empireEn apercevant la couverture, on pourrait avoir un geste de recul. Ne s'agit-il pas d'une énième bande dessinée qui fait le jeu d'un anticatholicisme primaire, et qui flatte ainsi les bas instincts d'un public déchristianisé et, au fond, violemment antireligieux?

Oui, et non. Oui, car il ne faut pas le nier, le ton peut être sarcastique, et même très grinçant. Le dessinateur, Pascal Magnat, ne s'embarrasse pas des convenances et appuye le trait sur les dérives - historiquement attestées et indiscutables, il faut bien le dire - de l'Eglise à travers l'histoire (ici : depuis les débuts, depuis Jésus, jusque vers les années 1'200 autour de François d'Assise). Les moeurs coupables d'un grand nombre de papes, les compromissions politiques, la trahison du message évangélique, la création de l'inquisition et la période des Croisades sont mises en évidence sans complaisance et avec beaucoup de verve. Remarquons cependant que le pape François, qui apparaît au début et à la fin de ce premier tome, est, lui, dépeint positivement. Tout comme l'est Jésus et son message...[note théologique: on remarquera cependant que le Jésus qui est dépeint dans ce livre est conforme à l'image que s'en faisaient les théologiens libéraux du XIXe siècle, soit : un maître d'éthique dont on expurge tous les récits miraculeux, une vision qui a été quelque peu corrigée par la recherche ultérieure].

Non, car le scénariste, Olivier Bobineau, est un sociologue reconnu du CNRS à Paris, et qui a pour but de faire oeuvre pédagogique. Dans cette bande dessinée, il y a une vraie volonté de raconter l'Eglise sous un angle politique, et nous découvrons ainsi un grand nombre d'épisodes méconnus, ce d'autant plus que le quidam d'aujourd'hui ne sait en général presque rien du Moyen-Âge, soit la période allant des invasions barbares à la découverte de l'Amérique. Nous découvrons notamment avec beaucoup d'intérêt comment les Églises d'Occident et d'Orient ont progressivement fini par se disjoindre et à emprunter des routes institutionnelles différentes. La pensée des Pères de l'Eglise (Tertullien, Saint Augustin, ou, plus tard, Bernard de Clairvaux) est remarquablement bien synthétisée. O. Bobineau est visiblement bien documenté et a du plaisir à nous transmettre ses connaissances.

A notre sens, même si cette bande dessinée ne plaira pas et ne conviendra pas à tous les publics, elle reste remarquable, enrichissante et même édifiante. Après l'avoir lue, le lecteur repart avec un savoir renouvelé. Deux autres tomes, déjà intitulés Sodome et Gomorrhe (tout un programme...) et L'Apocalypse sont prévus et qui conteront la suite du récit - toujours inachevé - de l'histoire du christianisme.

Cette bande dessinée est dès à présent à votre disposition au CIDOC!

Robin Masur, Chef de service

Bel exemple de pédagogie par l'image

LaBibleExpliqueeParLaPeintureDans les collections du CIDOC, nous avons une pléthore de documents qui traitent de l’art et de la Bible. Or il se trouve que nous avons acquis tout récemment un livre qui ressort particulièrement du lot : « La Bible expliquée par la peinture ».

Qu’est-ce qui fait son intérêt ? Ce livre, publié par Larousse (ce qui est déjà un gage de qualité), prend le temps d’analyser cinquante tableaux inspirés par des scènes bibliques (d’ailleurs, le livre suit l’ordre chronologique des livres de la Bible). Chaque image est soigneusement décomposée, et les détails les plus significatifs sont commentés. Le lecteur recueille ainsi de très bonnes clés de compréhension, et peut lui donner envie d’aller plus loin.

Dans ce livre, on trouvera beaucoup de tableaux de la Renaissance italienne, mais aussi des œuvres plus récentes (notamment Marc Chagall). C'est donc un excellent outil qui illuminera non seulement les rayonnages des bibliothèques mais également les esprits des lecteurs, espérons-le !

Vous pouvez emprunter dès à présent ce document dans la bibliothèque du CIDOC (voir ici la notice dans notre catalogue).

Robin Masur, Chef de service

Une revue venue du froid

TheologiquesParmi les nouvelles revues auxquelles le CIDOC s'est récemment abonné, nous trouvons le bien nommé "Théologiques", qui est un bisannuel publié par la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal, au Québec.

On y trouve des articles de qualité qui sont désormais bien référencés dans notre catalogue (voir la liste de tous les numéros actuellement catalogués).

Et de quoi traitent-ils? Chaque numéro qui paraît prend toujours un axe thématique fort, comme la question de la Bible et de l'archéologie, le dialogue islamo-chrétien, le christianisme et les mouvements altermondialistes, la spiritualité chrétienne aujourd'hui...Ces articles réussissent bien souvent le tour de force d'être spécialisés tout en restant parfaitement accessibles.

Bref, il s'agit d'une bien belle mine d'or...qui n'attend plus que des lecteurs pour être exploitée!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Contes pour Noël

babuC’est la dernière ligne droite ! Dans deux jours, la 4e bougie qui orne nos couronnes de l’Avent sera allumée, annonçant ainsi la proximité de Noël dans toutes les habitations.

Parmi les nouveautés de Noël, nous avons déjà parlé d’une série animée très intéressante (voir ici) et d’un livre original qui raconte l’histoire de la Nativité au Pôle Nord (voir par-là).

Troisième et dernier volet dans cette série : deux contes sous forme d'histoires kamishibaï ! Le premier, « Babouchka et les trois rois » est une adaptation d’un conte russe qui raconte l’histoire d’une vieille dame qui rencontre justement trois rois. On comprend tout de suite qu’ils vont adorer Jésus. Et Babouchka, après avoir laissé partir ses visiteurs, veut également aller à leur suite. Mais elle perd leurs traces et depuis lors, elle erre de-ci de-là, et dépose de temps en temps un petit cadeau devant une maison.

Le second conte est moins (voire pas du tout) connu. Il se déroule durant la sainte Nuit, alors qu’un berger plutôt antipathique garde ses moutons. Un inconnu vient lui réclamer du feu pour réchauffer sa femme et ses enfants. Le berger, d’abord violemment hostile à la demande de cet inconnu va se rendre compte qu'il vit une nuit qui n'est pas comme les autres, et son comportement va alors s’adoucir spectaculairement...

« Babouchka et les trois rois » ainsi que « La Sainte Nuit » sont dès à présent à votre disposition au CIDOC !

(Pour le premier conte, voir la notice ici et pour le second, là)

Robin Masur, Chef de service

Petites vidéos décapantes de Noël

sauveur ne joyeux noel Une équipe mystérieuse se cachant sous l’appellation « Petits Bouts de Bible Animation » a publié un bien joli DVD intitulé « Le Sauveur est né : Joyeux Noël ! », qui raconte successivement l’histoire de Zacharie & Elisabeth, l’Annonciation, la naissance à Bethléem, l’adoration des bergers, les rois mages, et finalement la présentation au Temple. Le tout en 10 minutes, excusez du peu !

Chaque vidéo est dynamique, pleine d’humour, bon enfant, et ne dépasse pas les 2 minutes. Le texte audio est percutant, et n’hésite pas à aligner les rimes (ainsi « Pour Jésus le Fils de Dieu, un cadeau des cieux... »). En guise de bonus, le DVD propose un PDF qui permet d’imprimer une série d’images à colorier. Clairement, le public-cible est celui des petits enfants, entre 3 et 6 ans.

Vous pouvez aussi aller farfouiller et trouver votre bonheur sur la playlist que cette équipe anonyme alimente sur Youtube : https://www.youtube.com/PetitsboutsdeBible (on n’y trouve pas les mêmes vidéos que sur le DVD, elles portent essentiellement sur les récits d'Elie et d'Elisée).

Quoiqu’il en soit, le DVD est dès à présent à votre disposition au CIDOC en de multiples exemplaires ! (cote : DVD-4-37)

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

Scènes arctiques de la nativité

noel nuit inoubliableNon loin du Pôle Nord, Jésus a les yeux bridés et est emmitouflé dans un doux manteau de fourrure. Pas d'âne ni de boeuf (ils grelotteraient bien trop), mais en revanche des pingouins, des ours blancs, des phoques et des caribous!

"Noël, une nuit inoubliable" est une très jolie transposition du récit de la Nativité dans le monde des inuits. D'ailleurs, à chaque page, le lecteur retrouvera des mots ou des clins d'oeil qui renvoient à la culture de cette population autochtone.

Ce livre, qui montre à quel point le message évangélique se veut universel, est dès à présent à votre disposition au CIDOC!

Robin Masur, Chef de service

Morceaux choisis 2015

WP 002745Certes, il reste encore 44 jours avant de boucler définitivement cette année 2015, mais au CIDOC, nous pouvons d'ores et déjà effectuer un bilan. La barre des 1'000 documents achetés depuis le 01.01.2015 est déjà dépassée Cool. Alors quoi de neuf, dans la documentation du CIDOC?

Nous avons toujours le souci de proposer une documentation théologique et catéchétique variée, qui soit adaptée aux enfants, aux jeunes, aux adultes, et qui soit accessible au grand public. Nous mettons également à disposition des ouvrages spécialisés dans des domaines spécifiques (réflexions sur la catéchèse, accompagnement pastoral,...).

Voici donc une liste de quinze documents que nous avons achetés en 2015 et qui illustrent bien la variété et la richesse de nos acquisitions (N.B. : dans cette liste, nous avons quand même privilégié les documents destinés au grand public!).

Robin Masur, Chef de service du CIDOC

La mort et les Suisses

zuendelebenDans le sillage de la commémoration des défunts (qui a lieu le 2 novembre, c'était avant-hier!), évoquons un DVD qui est en fait une conversation autour de la mort, à laquelle participent de nombreuses personnalités, suisse allemandes pour l'essentiel.

Le film se construit autour de deux fils conducteurs : d'une part, le personnage principal, Thomas, est atteint d'une tumeur au cerveau inguérissable, avec la mort comme seule perspective. Pourtant, Thomas veut tirer le mieux possible de ce qui reste de sa vie, au contact de ses proches mais aussi en allant assister aux aurores boréales dans le Grand Nord.

D'autre part, la réalisatrice du film demande à une trentaine de personnes de réfléchir concernant leur propre fin et comment ils considèrent la mort. Il s'agit le plus souvent de personnalités : écrivains, théologiens, politiciens, journalistes, acteurs, graphistes, médecins (on y trouvera même une Zirkuspfarrerin !!)...mais soulignons que des personnes ordinaires s'y expriment également.

Le résultat, c'est un film intéressant avec lequel il est parfaitement possible de travailler sur le thème de la mort, et qui illustre bien quels sont les thèmes dominants en Suisse autour de la mort (la fin de vie, les directives anticipées, l'existence de l'organisation Exit, la vision de chacun devant la mort...).

Une remarque toute personnelle : il est frappant de constater que les thèmes proprement religieux (la foi en Dieu, l'espérance d'une vie après la mort, la réconciliation...) ne sont pas vraiment mis en avant. C'est plutôt une perspective postmoderne qui se dégage et qui semble assez représentative de la philosophie qui meut nos concitoyens : comme nous ne savons rien sur la mort et ce qu'il y a après, alors il nous faut tenter de faire le mieux de notre propre vie.

Soulignons-le : c'est un outil précieux et stimulant. Il est ainsi très facile de reprendre les propos des intervenants et d'en tirer une discussion passionnante, cela à partir d'un simple extrait du film.

Au fait, le film s'intitule "Zu Ende Leben" et le DVD est dès à présent à votre disposition au CIDOC!

Robin Masur, chef de service du CIDOC

 

La Bible en langue des signes

JonasLa Bible est l'ouvrage le plus traduit du monde. Certes, mais encore? En fait, il existe une population, les sourds, qui s'expriment - entre autres - par la langue des signes. Or il n'existait jusqu'ici pas de vraie traduction (fidèle au texte grec/hébreu) de la Bible en langue des signes française.

Et donc, grâce notamment à l'Alliance biblique française (ABF), ont été publié en 2010 un DVD de l'Evangile de Luc (disponible ici au CIDOC), puis un autre DVD traduisant le livre de Jonas (disponible ici au CIDOC) en 2012.

Cet effort s'est poursuivi avec un groupe d'aumôniers romands qui a constaté que ces films ne rencontraient qu'un impact confidentiel, le support du DVD ayant ses propres limitations, et a décidé en accord avec l'ABF de libérer ces films qui sont à présent disponibles en ligne via la plateforme http://www.bible-lsf.org/. D'autres livres de la Bible sont en cours de traduction, sous l'impulsion de ce groupe d'aumôniers.

Ce qu'il faut souligner, c'est que ces vidéos sont accessibles à tous et non pas seulement aux personnes sourdes. En effet, chaque vidéo est signée, sous-titrée et bénéficie d'une voix-off. Ce qui est amusant, c'est que les personnes qui ne connaissent pas la langue des signes peuvent par eux-mêmes découvrir, par exemple, la parabole du fils perdu et retrouvé. Les expressions du visage de la personne signant la parabole et les gestes qu'elle emploie sont tout à fait reconnaissables.

En somme, c'est une traduction enrichissante pour chacune et chacun d'entre nous et il faut saluer le fait qu'elle soit à présent disponible en ligne, à portée de clic!

Pour terminer, signalons qu'un vernissage qui permettra notamment de faire le point sur ce projet aura lieu le jeudi 19 novembre à 17H30 dans le bâtiment même où se trouve le CIDOC! Cool Plus d'informations ici : https://goo.gl/lWF76F .

Robin Masur, Chef de service du CIDOC