Ciné-Feuilles : une quête inlassable de l'humain

S'il y a bCineFeuilles795ien une revue que nous possédons et qui mériterait largement d'être plus connue, c'est Ciné-Feuilles ! Sous ce titre modeste, qui suggère avec raison que l'on trouvera dans ses pages des critiques des derniers films sortis sur les grands écrans en Suisse romande, se cache une belle ambition : celle d'être un regard œcuménique sur l'actualité cinématographique en Suisse romande, un regard humaniste promouvant des films de qualité, rencontrant facilement ou non leur public (cf. https://www.cine-feuilles.ch/a-notre-propos ).

Patiemment, semaine après semaine, les chroniqueurs de Ciné-Feuilles scrutent le côté obscur du grand écran, toujours en quête de pépites de lumière. Et leurs critiques hebdomadaires sont toujours consultées avec un grand intérêt du côté du CIDOC (soulignons que nous possédons une belle collection audiovisuelle : plus de 2'350 DVD). Or le dernier numéro reçu affichait une agréable surprise : Ciné-Feuilles change de format, de graphisme, et passe au format A4! C'était donc une belle occasion de rappeler l'existence de cette revue, et de vous donner l'envie de la feuilleter au CIDOC, voire même de vous y abonner, qui sait?

Pour aller plus loin, et en lien avec cette revue, les véritables cinéphiles seront certainement enthousiasmés par le Cercle d'études cinématographique, ouvert à toutes et tous et qui diffuse douze films durant la saison hivernale (de novembre à mars). Le programme de 2018-2019 est particulièrement alléchant - et soulignons par ailleurs que 10 des 12 films qui y sont proposés sont également disponibles au CIDOC!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC