Entre éternité et oubli, les reliques en Suisse

Martyrs Carole AlkabesL'image de couverture est vraiment interpellante : nous sommes face à un crâne aux orbites vides, grimaçant, et...orné de ses plus belles parures. Le contenu du livre se poursuit dans la même veine : squelettes revêtus d'une armure, ossuaires constitués de rangées interminables de crânes, gros plan sur des mains squelettiques élégamment gantées...La mort paraît tout d'un coup si vivante, et d'une si curieuse noblesse ! La photographe, et auteur du présent livre, Carole Alkabes, a incontestablement du talent et parvient à nous proposer des clichés d'une très grande qualité visuelle.

Le livre Martyrs : Les reliques oubliées (voir la notice sur le catalogue du CIDOC) est un ouvrage remarquable à plus d'un titre : il dévoile une ancienne pratique des catholiques, lesquels se sont procurés, à travers toute la Suisse, et parfois dans des conditions bonnement rocambolesques, des ossements et restes humains divers considérés comme des reliques provenant de saints et martyrs, pour la plupart censés dater du II et IIIe siècle...et qui ont entre autres servi à délimiter les frontières face aux contrées ayant succombé à la prédication de la Réforme. Un index géographique, très bien fait, à la fin de l'ouvrage indique les lieux dans lesquels nous pouvons découvrir et visiter de telles reliques.

Saluons donc la démarche de Carole Alkabes qui nous dévoile, bien au delà d'une simple fascination morbide - ce que l'ouvrage n'est d'ailleurs pas, à notre sens - , une toute autre Suisse que celle que nous croyions pourtant bien connaître. On lira également avec profit les articles publiés sur cath.ch et dans l'Illustré qui éclairent l'approche et les motivations de l'auteur.

Robin Masur, Chef de service du CIDOC